Cycles Alex Singer

Poly 50/54

Tour de France, 1950
Chanteloup vérification du tandem, 1950
Ernest et Léone, Bruxelles 1954

1950/54

Il n'y eut pas de concours technique en France en 1948 et, en 1949, la décision d'organisation fut prise si tard que beaucoup d'artisans - dont Singer - renoncèrent à concourir. Ce fut le dernier concours de ce genre.

Mais il y eu en1950 Le Tour de France Cyclotouriste organisé par  Jean Leulliot et l'Aurore. Il fut remporté par le Stépanois Jacquelin sur vélo Singer. Malgré une lourde chute, Ernest CSUKA y remportat deux étapes à Grenoble et Nancy.

Alex Singer continua d'aligner des machines. au départ d'épreuves sportives proches des concours techniques: les « Poly de Chanteloup» en France, remportée en 1951 par Léone Reymond, nièce d'Alex et future Madame Csuka, la « Poly » belge de 1954 (remportée par un vélo Singer).

Là aussi, il y avait vérification de l'état du vélo et de son parfait fonctionnement après l'épreuve, notamment les changements de vitesse. La concurrence était âpre car arriver en tête asseyait la réputation d'une marque auprès de tous les cyclotouristes ; on ne se privait pas d'en faire la publicité dansles revues spécialisées.

Alex Singer avait comme principaux adversaires René Herse et Jo Routens. Dans les concours et autres épreuves de ce genre, Alex roulait lui-même, souvent à tandem avec son épouse. Participait aussi son petit-neveu Ernest Csuka, excellent rouleur, et des « pilotes », robustes pédaleurs amis ou clients qu'Alex remerciait avec du matériel et dont il prenait les frais à sa charge.

Les vélos de concours d'Alex Singer, très légers, ne servaient que pour ceux-ci.

Ils étaient ensuite démontés, le matériel rangé et le cadre pendu jusqu'à la prochaine épreuve.