Cycles Alex Singer

Les années ont passées

Ernest et Roland, 1988
Ernest et Roland, 1988

Depuis des années, la devanture de la boutique a été modernisée. L'intérieur, néanmoins, est resté le même, défiant le temps: la vieille caisse enregistreuse à manivelle en bois verni (mais celle-ci n'a pas survécut à l'euro!)  , le sol de mosaïque, les rayonnages, les pneus pendus au plafond et les vélos rutilants, bijoux chromés près a être enfourchés. Dans l'atelier, des vélos sont accrochés le long des murs, de nombreux cadres, des roues , le marbre immuable et  le montage pour la fabrication des cadres.

 Les établis sont encombrés d'outils, dans un désordre apparent où chaque chose a cependant sa place, Près des établis, de l'outillage et des accessoires de cycle tapissent les murs décolorés plus ou moins noircis par la fumée du chalumeau; ici et là, quelques petites machines anciennes, les bouteilles de gaz et les chalumeaux.

Au milieu de l'atelier d'assemblage, le marbre. Au-dessus de l'établi d'Ernest, sur une feuille, le descriptif et les côtes du vélo actuellement en fabrication. On a l'impression que l'atelier est tel qu'il y a 60 ans, la patine du temps en plus.

Les deux enfants d'Ernest furent encouragés à poursuivre des études supérieures. Ils ont une bonne situation. Avec leurs épouses et leurs enfants, ils font aussi du vélo. Olivier apporte également à son père une aide appréciable à l'atelier, par goût: montage des roues, réparations, rénovations.

Léone a été emportée par la maladie en 1986 après plusieurs années de lutte courageuse. Maria vit toujours, retirée sur la Côte d'Azur. C'est maintenant Dany amie de longue date de la famille qui accueille les clients dans la boutique et assure le secrétariat. Roland, qui allumait son mégot avec le chalumeau sans se brûler la moustache, est décédé lui aussi en 1993.

Reception d'un vélo au Japon
Reception d'un vélo au Japon